L’épidémie de choléra au Yémen a déjà fait plus de 1600 morts

L’épidémie de choléra qui sévit au Yémen touche désormais plus de 300 000 personnes, et plus de 1600 en sont décédées, selon le Comité international de la Croix-Rouge.

Ravagé par la guerre entre forces progouvernementales et rebelles chiites Houthis, le Yémen est également frappé par une épidémie de choléra meurtrière. Fin avril, la maladie a fait sa réapparition. Elle a touché depuis plus de 300 000 personnes, et plus de 1600 en sont décédées, annonce le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), déplorant sa progression « incontrôlée. »

7000 nouveaux cas par jour

Un bilan encore plus alarmant que celui de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui faisait état, entre le 27 avril et le 2 juillet, de 262 649 cas suspects et de 1587 décès dans 21 provinces. L’épidémie fait environ 7000 nouveaux cas chaque jour, a précisé dans un tweet le directeur régional du CICR pour le Proche et Moyen-Orient, Robert Mardini.

Après deux ans de guerre, de nombreux habitants n’ont plus accès aux soins. Un enfant y meurt toutes les dix minutes de diverses maladies, selon l’Unicef. Les Yéménites font face en outre à un risque de famine avec 17 millions de personnes, soit les deux tiers de la population, souffrant de malnutrition.

lexpress

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*