KAF156 de Novartis: un nouvel antipaludéen bientôt au Mali

Les recherches en vue d’éliminer le paludisme évoluent au Mali. Dans une interview accordée à Maliexpress.net, le Dr Bakary FOFANA, Médecin et Chercheur au MRTC/DEAP à la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie- et Faculté de Pharmacie (FMOS-FAPH), a présenté son étude KAF156 contre le paludisme, dont l’efficacité sera testée en combinaison avec une nouvelle formulation améliorée de l’antipaludéen luméfantrine. L’investigateur principal (PI) de l’étude KAF156A2202 de Novartis sur le site de Bougoula –Hameau à Sikasso au Mali a aussi informé d’autres projets pour une meilleure santé des populations.

 

Maliexpress : Bonjour monsieur, présentez-vous à nos lecteurs!

Je suis le Dr Bakary FOFANA, Médecin et Chercheur au MRTC/DEAP, à la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie et Faculté de Pharmacie (FMOS-FAPH).

Je suis l’investigateur principal (PI) de l’étude KAF156A2202 de Novartis sur le site de Bougoula –Hameau à Sikasso au Mali.

Maliexpress: Parlez-nous de votre nouvel essai clinique dans la lutte contre le paludisme !

Le nouvel essai clinique est une étude de phase 2, multicentrique, randomisé visant à déterminer  la dose efficace et tolérable d’une nouvelle molécule antipaludique appelée KAF156.  La molécule est utilisée en combinaison avec la Lumefantrine qui est une des composantes de la combinaison Coartem actuellement en utilisation dans nos pays, y compris le Mali.

Nous sommes face à une urgence sanitaire et nous devons nous préparer avec de nouvelles générations d’antipaludiques ayant un mécanisme d’action différent de celui des  dérivés d’artemisinine. KAF156 est l’une des nouvelles générations de  molécules en développement le plus efficace et le mieux toléré,  au regard des résultats des études précédentes.

Maliexpress: Que signifie le terme KAF156 ?

KAF156 est le nom que le promoteur  (l’inventeur) a donné à la molécule. C’est une molécule de la famille des Imidazolopiperazines. Il est actif sur les différents stades de développement des différentes espèces de plasmodium y compris les souches résistantes.

Maliexpress: Pensez-vous être en mesure d’endiguer ou d’éradiquer le paludisme dans les prochaines années ?

Pour le moment, nous sommes à la phase d’essai. Cependant nous avons bon espoir avec les propriétés pharmacologiques de KAF156.

En effet, KAF156 est  une molécule ayant une activité sur les différents stades de développement (Trophozoïtes  et gamétocytes) de la majorité des espèces de plasmodium.  La molécule a  démontré une activité contre les souches résistantes aux autres antipaludiques.  Nous sommes entrain d’essayer 6 régimes  de traitements parmi lesquels deux constituent un traitement à dose unique d’un jour.  Avec ce régime de ʺUne dose unique et un jourʺ  de traitement dans un contexte de traitement de masse (MDA) on peut aller vite vers l’élimination voir éradication de paludisme, les prochaines années.

 

Maliexpress : Enfin, avez-vous d’autres projets d’essais cliniques en vue de lutter contre d’autres maladies tropicales ?

Au Département d’Epidémiologie des Affections Parasitaires, nous travaillons principalement sur les différents aspects de recherche sur le paludisme. Cependant, à côté de celui-ci, nous travaillons sur certaines  des parasitoses et  maladies mycosiques rencontrées au Mali. On  peut citer les Bilharzioses urinaires, les filarioses, les leishmanioses,   les parasitoses intestinales, les teignes etc.  Récemment, nous avons également élaboré des projets de recherche sur des bactéries du Macrobiote  avec la plateforme MALDI-TOF qui constitue aujourd’hui une véritable révolution technologique.

Interview réalisée par Mohamed Idal El Ansary/Maliexpress.net

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*