Hausse de la malnutrition au Mali, l’UNICEF donne l’alerte

Au Mali, l’UNICEF attire l’attention sur la malnutrition. Selon l’organisation des Nations unies pour l’enfance, plus de 10 pour cent des enfants seraient touchés notamment dans le nord du pays.

C’est un véritable problème de santé publique, au Mali. En dépit des moyens d’action et de prévention mis en œuvre ces dernières années, la malnutrition atteint plusieurs poches dans le pays et ce sont les enfants de 0 à 5 ans qui en sont les premières victimes. Une situation qui inquiète le Fonds des Nations unies pour l’enfance. Eliane Luthi est responsable de la communication de la section malienne d’UNICEF:

« Nous venons de recevoir des nouveaux chiffres, sur la base de ces donnés on a vu une augmentation de la malnutrition dans le nord du pays surtout dans les régions de Tombouctou et Gao. En plus, nous voyons un taux national au-delà de 10 pour cent. Ce qui veut dire qu’un enfant sur 10 au Mali est atteint de malnutrition aiguë » explique t’elle.

Des enfants dont la vie est en danger, qui risquent donc de décéder suite à une malnutrition aiguë. Pour inverser cette tendance, le Mali dispose d’un plan d’action contre la malnutrition axé notamment sur la surveillance de la croissance et du développement de l’enfant ; la lutte contre les carences en micronutriments ; la prévention des maladies chroniques liées à la malnutrition ; la production alimentaire familiale et les transferts sociaux ainsi que les systèmes d’information en matière de nutrition. Un plan qui peine toutefois à répondre aux attentes, ceci alors que des organisations locales s’impliquent en distribuant des produits particuliers. Selon Djimé Kanté président de « Gobal santé Solidarité Mali »:

« Il y a la pâte d’arachide, du lait, des biscuits… Nous utilisons les réseaux sociaux pour sensibiliser et informer. Dans les milieux ruraux, l’accès est difficile et il y a vraiment beaucoup de cas de malnutrition d’enfants laissés pour compte parce qu’il n’y a même pas d’accès à un centre de santé. »

Une situation que l’instabilité dans le nord n’arrange pas. Les acteurs impliqués dans cette lutte contre la malnutrition au Mali insistent sur l’importance de vaincre le mal à la racine, c’est-à-dire la prévention.

source: dw.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*